Contactez-nous

Véhicule du futur ou comment le véhicule autonome bouleverse la filière automobile ?

8 Fév 2019

La course au véhicule du futur ou véhicule autonome – déjà bien engagée par les constructeurs, les équipementiers, les sociétés du numérique – provoque des évolutions perceptibles dans l’ensemble de la filière automobile. Quelles sont les premières conséquences de l’émergence du véhicule autonome sur la filière automobile ?

L’arrivée du véhicule autonome suscite de profonds changements industriels et sociétaux. L’offre de transport actuellement disponible en sera fortement modifiée et le concept même de Mobilité s’apprête à vivre une transformation structurante.

Le véhicule autonome, vers une nouvelle forme de mobilité !

Le véhicule autonome est une innovation majeure qui affectera profondément nos habitudes de déplacement, mais aussi notre rapport aux véhicules et modes de transport que nous connaissons aujourd’hui. S’en remettre totalement à une machine requiert une bonne dose de confiance envers les sacro-saintes technologies !

Avec le véhicule autonome, les usagers vont changer leur façon de consommer de la mobilité. Les gains attendus en matière de confort, de productivité, et de sécurité encourageront sûrement ces derniers à se déplacer d’avantage. D’un point de vue plus général, l’utilisation du véhicule autonome aura un impact sur la pollution et la congestion du trafic.

L’avènement du véhicule autonome induit une transformation profonde de l’industrie dans son ensemble. En première ligne, c’est toute la filière automobile qui doit anticiper les changements induits par la mobilité de demain.

Le véhicule autonome, vers une transformation globale de la filière automobile

Les constructeurs automobiles sont les premiers concernés par cette course à l’innovation. Leur principal défi est de développer leur propre solution de véhicule autonome. Pour cela, ils doivent être à la pointe en matière de véhicule électrique et de véhicule connecté.

Pour les constructeurs français – Renault et PSA -, la concurrence est rude. Ces derniers font face à des acteurs de toutes nationalités déjà bien engagés dans ce domaine.

Les principaux constructeurs historiques, notamment : BMW, Ford, General Motors, Mercedes, Nissan, Toyota, Volkswagen ; mais aussi des acteurs plus récents tel que Tesla, le pionnier sur le véhicule autonome et connecté.

Les géants du numérique – Google, Apple et Baidu – sont aussi de sérieux concurrents car même s’ils n’ont pas prévu de construire leurs propres véhicules, ils développent des logiciels d’autonomie pour certains constructeurs.

Les équipementiers automobiles vont jouer un rôle majeur dans le développement du véhicule autonome. En effet, leur poids étant de plus en plus important au sein de la filière automobile, ils ont un intérêt financier à maintenir leurs forts niveaux d’investissements en matière de technologie de pointe.

Ainsi, des acteurs comme Valeo, Bosch ou Delphi travaillent au développement de nouvelles générations de capteurs ou de caméras, par exemple. D’autres sont amenés à revoir leur organisation par le biais d’alliance. C’est le cas de Valeo qui dispose d’une co-entreprise avec Siemens spécialisée dans les moteurs électriques.

Les assureurs seront eux aussi directement impactés par l’arrivée prochaine du véhicule autonome. Au-delà de la baisse de l’accidentologie attendue, leur principale problématique portera sur l’évolution de la Responsabilité Civile et de la Responsabilité Pénale ainsi que sur l’apparition d’un nouveau type de risque : les risques cyber.

Enfin, les sociétés de transport vont vivre une vraie révolution. Si on prend l’exemple d’une entreprise de transport de marchandise par camion, l’arrivée du véhicule autonome pourrait faire disparaître le métier de chauffeur poids lourds. L’impact est similaire pour les chauffeurs de taxis ou les VTC (Véhicule de Transport avec Chauffeur).

Aujourd’hui, le véhicule autonome n’est plus une fiction. Les impacts liés à son développement sont nombreux et impliquent dès à présent des évolutions de la filière automobile à tous les niveaux. Cette transformation globale est déjà en marche, elle promet d’être structurante dans notre façon d’appréhender la mobilité.

Retrouvez l’étude complète réalisée par La Fabrique de l’Industrie Véhicules autonomes : ne ratons pas la révolution ! d’Alexandre Houlé et de Hugo Levy-Heidmann publiée en 2018.