Contactez-nous

« Nous entrons dans l’ère de l’assistant personnel de mobilité » – 3 questions à Laurent Probst, Directeur Général d’Île-de-France Mobilités

17 Mar 2020

Les Clés de la Mobilité donnent la parole à ceux dont l’action et l’expertise façonnent notre mobilité, d’aujourd’hui et de demain. Laurent Probst, Directeur Général d’Île-de-France Mobilités identifie les évolutions majeures des déplacements en IDF et souligne l’importance de la collecte et du partage des données pour réduire leur impact environnemental.

Quelles sont les évolutions majeures à venir en termes de mobilité en Île-de-France (IDF) ?

La première tendance majeure est la convergence entre le véhicule individuel, dont l’usage est en baisse en Ile-de-France, et les transports en commun, dont l’usage est en hausse.

En 2010, nous comptions 16 millions de trajets en voiture et 8 millions de trajets en transports en commun chaque jour dans la région. En 2018, ces proportions étaient respectivement passées à 15 millions et 9,2 millions : c’est la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale que l’usage de la voiture baisse en Ile-de-France ! Si nous poursuivons nos efforts en matière de qualité de service, d’infrastructures, etc. nous pouvons même atteindre d’ici 20 ans la parité entre transports en commun et véhicule individuel dans la région.

Ces efforts se matérialisent par les extensions de lignes RER et de métro, le renforcement de l’offre de bus, les travaux du Grand Paris Express, etc. Nous travaillons aussi à la fiabilisation des lignes et à une offre de transports en commun toujours plus propres : nous visons 100% de bus propres (à gaz ou électriques) en Ile-de-France en 2030.

La seconde tendance majeure est la diversification de la mobilité des franciliens. Ils utilisent de plus en plus le vélo, l’autopartage, le covoiturage, etc. Nous entrons pleinement dans l’ère de l’assistant personnel de mobilité : que ce soit un tiers, une application, une plateforme, etc. le francilien va avoir besoin d’un guide en temps réel pour choisir et combiner les moyens de transports les plus efficaces.

Qu’est-ce qu’il « manque » pour que des mobilités plus « propres » comme le vélo, le covoiturage, etc. prennent une part plus importante dans les déplacements quotidiens des actifs ?

Il manque précisément ce dont a besoin l’assistant personnel de mobilité pour guider efficacement chaque francilien : la data ! Si nous voulons favoriser des comportements plus vertueux sur le plan environnemental, nous devons pouvoir informer correctement chaque citoyen. C’est pour ça qu’Ile-de-France Mobilités investit plus de 40 millions € dans une plateforme ouverte qui intégrera à terme toutes les données disponibles en temps réel sur les déplacements en Ile-de-France : métro, RER, vélo, voiture, etc.

Nous mettrons ces données à disposition de tous les acteurs de la mobilité – fournisseurs de trottinettes, de VTC, logisticiens, coursiers, applications d’itinéraires, etc. – pour qu’ils puissent optimiser leurs services et en réduire l’impact environnemental. Un francilien devra pouvoir combiner tous les modes de transport possibles sur un seul outil pour voyager plus vite et choisir – nous l’y inciterons par ailleurs – l’option la plus écologique.

Que conseillez-vous aux entreprises qui veulent faciliter la mobilité de leurs salariés en Ile-de-France et/ou réduire l’impact environnemental de leurs déplacements ?

Les entreprises ont tout intérêt à demander conseil et à prendre exemple sur leurs pairs les plus inventifs. Par exemple, une entreprise francilienne a conditionné l’usage par ses salariés de son parking à l’inscription au réseau interne de covoiturage : les premiers salariés ne s’étaient inscrits que pour conserver leur place de parking… et depuis, le covoiturage a décollé !

Plus généralement, le réseau « Pro’ Mobilité » est bien en place en Ile-de-France pour partager les bonnes pratiques : des conseillers sont disponibles dans chaque département pour dispenser leurs conseils, aider à obtenir des subventions, etc. Qui plus est, le Plan de Mobilité est désormais obligatoire : nous encourageons les entreprises à y voir une opportunité, et non une contrainte, et à associer les directions RH à la réflexion. Une écoute des besoins permet rapidement d’identifier les moyens dont les salariés vont vraiment s’emparer pour se déplacer autrement et réduire l’impact environnemental de leurs déplacements.

 

À PROPOS DE LAURENT PROBST

Laurent Probst est Directeur Général d’Île-de-France Mobilités depuis 2016, après un parcours imprégné des problématiques de transport public. Laurent a en effet été plusieurs fois membre de cabinet au Ministère des transports, outre des postes de directions occupés dans les autorités publiques du secteur.

 

À PROPOS DE IDF MOBILITÉS

Île-de-France Mobilités (anciennement STIF) est l’autorité organisatrice des transports en Île-de-France. Actrice principale au sein du réseau, elle organise, décide, investit et innove pour améliorer la mobilité et le service rendu aux voyageurs. Ile-de-France Mobilité est ainsi chargée de porter la vision de l’ensemble des transports de la région. Elle pilote donc les projets de développement et de modernisation de tous les transports, dont elle confie l’exploitation à des transporteurs. Pour plus d’information, vous pouvez suivre le compte Twitter @IDFmobiliteou visiter le site internet https://www.iledefrance-mobilites.fr/.