Contactez-nous

« Le potentiel de progression de la trottinette électrique est immense » – 3 questions à Nicolas Gorse, Directeur Général de Dott France

28 Avr 2021

Les Clés de la Mobilité donnent la parole à ceux dont l’action et l’expertise façonnent notre mobilité, aujourd’hui et pour demain. Pour Nicolas Gorse, Directeur Général de Dott France, la trottinette électrique n’a pas encore apporté aux villes tout ce qu’elles pourraient en espérer en termes de fluidification du trafic et de réduction des émissions de gaz à effets de serre. Deux-tiers des trajets en ville sont potentiellement concernés.

Qui utilise une trottinette électrique pour se déplacer aujourd’hui ? Et pourquoi ?

Après trois ans de montée en puissance de la trottinette électrique en France, trois profils d’utilisateurs principaux se distinguent. Les 18-25 ans urbains ne disposant pas de voiture ont été les premiers à plébisciter cette mobilité en centre-ville. Ont très vite suivi des utilisateurs âgés de 26 à 45 ans qui travaillent principalement en tant que salariés en centre-ville. Le troisième profil « type » est un homme qui utilise occasionnellement la trottinette électrique en périphérie des grandes villes.

Nous avons étudié leur usage de la trottinette électrique, et il en ressort que tous voient dans ce moyen de transport une solution efficace et agréable pour leurs micro-trajets. 90% des trajets réalisés avec nos Dott font ainsi moins de 3km, sachant qu’un tiers est réalisé entre le domicile et le lieu de travail, et deux tiers dans le cadre des loisirs (se balader, aller au cinéma, etc.). Désormais, l’efficacité et le plaisir de la trottinette électrique conquièrent un public de plus en plus large, bien au-delà des « early adopters ».

Cela est-il le signe que la trottinette électrique n’est pas encore arrivée à maturité ?

Je notais que 90% de nos utilisateurs parcourent une distance inférieure à 3km : c’est plus généralement le cas de deux tiers des trajets en ville. Le potentiel de progression est donc immense, et la trottinette électrique n’en est qu’à ses balbutiements ! Avec le vélo et le scooter électrique, elle est une réponse idéale au besoin exprimé par les élus de désengorger les villes et par les citoyens urbains et périurbains de passer moins de temps dans les transports.

En effet, les derniers travaux disponibles* en France montrent que les trajets en trottinette électrique remplacent 50% de trajets en transports en commun, 4,5% de trajets en voiture et 5% en scooter. Ce sont autant de bus et métros moins chargés qui peuvent ainsi mieux encaisser la hausse programmée de leur affluence, et autant de voitures et scooters thermiques en moins sur la route, ce qui est l’objectif de la plupart des municipalités. Ceci sans ajouter de bruit, grâce au moteur électrique, et en occupant le moins d’espace possible.

Compte tenu de ces avantages, comment expliquer qu’il perdure des freins au déploiement de la trottinette électriques dans les villes, toutes tailles confondues ?

Le premier de ces freins est un héritage du passé : les tout premiers déploiements de trottinettes électriques dans les grandes villes ont été très anarchiques il y a quelques années. Les trottinettes électriques mal garées et quelques dégradations ont terni l’image de cette mobilité pourtant si prometteuse. Nous avons depuis proposé des solutions qui fonctionnent et avons résolu ces problèmes : les utilisateurs doivent désormais garer leur trottinette électrique dans des zones prévues à cet effet et choisies en lien direct avec les mairies pour pouvoir mettre fin à un trajet. Ajoutez à cela un travail de fond sur la durabilité et la sécurité des modèles de trottinettes, et vous obtenez un moyen de transport très robuste, réparable à souhait et fiable. Par exemple, tous nos modèles Dott mis en circulation en 2019 roulent toujours !

Au-delà de cette gestion quotidienne, il appartient à notre propre profession de démontrer aux collectivités locales l’intérêt économique et écologique de la mobilité que nous proposons. En déployant les trottinettes électriques, nous pouvons fluidifier la circulation dans les villes et réduire le bruit et la pollution sans recourir à des subventions ni à de lourds investissements infrastructurels. Notre modèle économique est en effet pérenne.

À PROPOS DE NICOLAS GORSE

Nicolas Gorse est Directeur Général de Dott France & Belgique. Nicolas a accumulé 15 ans d’expérience dans le secteur de la mobilité au sens large, depuis les métallurgistes qui fournissent les alliages permettant l’allègement des véhicules (ArcelorMittal et Constellium) jusqu’à Dott qui fournit une solution de mobilité innovante.

À PROPOS DE DOTT

Après l’appel d’offres lancé par la Mairie de Paris, Dott fait partie des 3 acteurs autorisés à opérer dans la capitale sur le marché des trottinettes électriques en libre-service, aux côtés de Lime et Tier, avec 5.000 véhicules. Dott est aussi présent à Lyon (2.000 trottinettes) et Bordeaux.